X
Vous souhaitez peut-être :
Recevoir la doc :
Aller plus loin ?

Challenge et expérience sociale : la Coding Academy vue par Guilhem Lacombe

Titulaire d’un Bachelor Business et Management, Guilhem Lacombe a décidé de se réorienter dans l’informatique pour en faire son métier. Ancien apprenant de la Coding Academy à Epitech Montpellier, il nous partage son retour d’expérience sur la formation Code & Go. 

Guilhem Coding Academy

Son parcours avant la Coding Academy

« Avant d’intégrer la Coding Academy en février 2020, j’étais un étudiant fraîchement diplômé d’un Bachelor Business et Management effectué dans différentes villes et à l’étranger. À la sortie de mes études, j’avais un profil commercial/gestionnaire, mais j’avais envie d’avoir un bagage technique qui non seulement me correspondait, mais aussi m’apporterait une plus-value sur le marché du travail. Lors de mes anciennes expériences, et vaguement dans mes précédentes études, j’avais touché de loin au développement web et je m’étais vraiment surpris concernant l’intérêt que j’y portais. Ces souvenirs et l’envie de m’y intéresser davantage étaient restés dans un coin de ma tête pendant le reste de mes études. »

J’ai eu moi aussi envie de me plonger dans la programmation.

« A ma sortie d’école, je me suis renseigné sur les diverses formations qui pouvaient m’apporter ce bagage technique que je cherchais, et j’ai pris connaissance de cette toute nouvelle formation intensive qui allait avoir lieu à Epitech, et par chance à Montpellier ! Ayant, par des amis à moi, eu des bons retours sur l’école, et conscient de ce qu’ils étaient capables de faire, j’ai eu moi aussi envie de me plonger dans la programmation à mon tour. »

Le choix de la Coding Academy

« La réputation d’Epitech a clairement été le facteur décisif dans mon choix d’intégrer « la Coding ». À ce moment-là, je cherchais à avoir un profil type « Chef de projet web », qui me permettrait de mélanger le côté managérial et technique du développement web. »

« Avec le titre de développeur délivré par la Coding Academy, la solide réputation d’Epitech auprès des recruteurs et la formation dispensée, je savais qu’en me donnant les moyens, j’allais acquérir les bases nécessaires avant de me lancer sur le marché du travail. »

Ses premiers jours à la Coding Academy

« Les premiers jours à la Coding sont mes meilleurs souvenirs de jeune développeur. On se jette dans le grand bain de la « piscine », peu, voire pas du tout préparé. On se challenge dans un domaine qui est très loin de tout ce qu’on a vu précédemment, et où l’on part de zéro. »

Un rush monumental, où on l’on pense code h24.

« C’est aussi une expérience sociale, car on se retrouve avec d’autres personnes dans la même situation que nous, qui eux aussi galèrent et avec qui l’entraide s’installe rapidement. Au début, c’est très clairement un rush monumental, où on l’on pense code h24. »

De la Coding Academy au MSc pro

« Au cours de mes derniers mois à la Coding, et compte tenu du fait que j’aimais ce que je faisais, j’ai décidé de parler à mes responsables, afin de savoir s’il était possible d’effectuer un MSc pro après la Coding. J’étais désireux d’en apprendre davantage, et le programme en MSc pro me correspondait parfaitement. Il me permettait de continuer à apprendre tout en gardant un pied dans le milieu professionnel grâce à l’alternance. »

« Du fait de ma motivation, on ne m’a mis absolument aucune barrière et je remercie Epitech de m’avoir laissé cette opportunité. Bien évidemment, il fallait que je trouve une alternance pour pouvoir intégrer le programme. Mais après plusieurs entretiens et réponses positives, j’ai même eu le choix entre plusieurs entreprises. Aujourd’hui, je suis développeur web back-end en alternance chez AIRDDM et étudiant au sein d’Epitech à Montpellier. »

Ses conseils aux futurs apprenants

« Mon conseil pour les futurs apprenants, c’est de vouloir constamment apprendre. Cela passe aussi bien par la pratique que par la recherche d’informations. Les premiers jours sont les plus importants ; il faut rapidement chercher à comprendre chaque bout de code, comprendre le fonctionnement d’un bout à l’autre, et à chaque étape. C’est un perpétuel questionnement. Il faut s’investir et comprendre la signification et le fonctionnement de chaque bout de code qu’on produit, son utilité, et savoir où l’on veut aller dans ce qu’on produit. »

C’est un long processus indispensable, qui en vaut la peine !

« Cela demande beaucoup de patience et d’acharnement au début, il faut accepter de devoir passer par des phases où l’on doit essayer et se renseigner avant de réussir. C’est un long processus indispensable, qui en vaut la peine ! »